Arrachement osseux : causes et traitements

Arrachement osseux : causes et traitements

ARRACHEMENT OSSEUX : CAUSES ET TRAITEMENTS

SYMPTÔMES DE L’ARACHEMENT OSSEUX

Un arrachement osseux présente des symptômes similaires à ceux des fractures osseuses dans d’autres parties du corps. Ces symptômes peuvent inclure :

  • Douleur intense 
  • Difficulté à marcher ou à bouger un membre 

Symptômes plus marqués près de l’os fracturé

En général, ces symptômes sont plus marqués près de l’os fracturé, mais vous pouvez également ressentir des douleurs ou d’autres symptômes dans des zones voisines du corps (par exemple, les articulations près de l’os fracturé).

DIFFÉRENCES ENTRE ENTORSE ET ARRACHEMENT OSSEUX

Une entorse et un arrachement osseux sont deux types de blessures qui affectent les tissus musculosquelettiques, mais diffèrent dans leur nature et leur impact.

Entorse

Une entorse se produit lorsque les ligaments qui relient les os sont étirés ou déchirés en raison d’un mouvement excessif ou violent. Cela peut provoquer une douleur, un gonflement et une limitation de la mobilité.

Arrachement osseux

En revanche, un arrachement osseux survient lorsque le tendon ou le ligament qui est attaché à l’os exerce une force suffisamment intense pour arracher un petit fragment osseux. Cette situation peut entraîner des douleurs similaires à celles d’une entorse, mais avec la possibilité de douleurs spécifiques à l’emplacement de l’arrachement.

Chaque traumatisme nécessite un avis médical

Dans les deux cas, un diagnostic précis et une prise en charge médicale appropriée sont essentiels pour une récupération optimale.

LES ARTICULATIONS LES PLUS EXPOSÉES

Les articulations les plus exposées aux arrachements osseux sont généralement celles où les tendons et les ligaments s’attachent aux os avec une forte traction. Ces points d’attache sont appelés des enthèses. Les régions du corps les plus sujettes aux arrachements osseux incluent :

1. Épaule

L’arrachement de la tubérosité majeure de l’humérus peut se produire à la suite d’une tension excessive sur les tendons du muscle supra-épineux, généralement à la suite d’une chute ou d’un mouvement brusque.

2. Cheville

Les arrachements osseux dans la région de la cheville peuvent se produire lorsque les tendons des muscles du mollet (comme le tendon d’Achille) sont soumis à une force intense, provoquant un détachement d’un petit fragment osseux. Les entorses du ligament latéral externe sont particulièrement susceptibles d’engendrer des fractures.

Prendre soin de soi et rester en bonne santé passe aussi par le sport !

DÉCOUVREZ RELANCE : la chaussure de sport Made in France !

Vous faites du fitness, de la muscu ou de la course à pied et vous avez envie de faire de porter des chaussures Made in France de qualité lors de vos séances de sport? La première paire de Relance est faite pour vous ! 🇫🇷

Une chaussure alliant performance et élégance, développée par une équipe de passionnés et entourée par des testeurs fitness & running !

3. Hanche

Les tendons et les ligaments entourant la hanche peuvent causer des arrachements osseux sur la crête iliaque ou le trochanter majeur.

4. Genou

Les tendons qui s’attachent autour du genou, tels que le tendon rotulien (rotule), peuvent causer des arrachements osseux sur les surfaces osseuses auxquelles ils sont rattachés.

5. Coude

Les tendons qui s’attachent à l’articulation du coude peuvent provoquer des arrachements osseux au niveau de l’olécrâne, le processus osseux saillant à l’arrière du coude.

QUAND CONSULTER UN MÉDECIN

La plupart des arrachements osseux ne sont pas des urgences médicales, mais il s’agit tout de même d’un problème médical grave. Consultez un professionnel de la santé si vous ressentez une douleur, un gonflement, un engourdissement ou des difficultés à bouger un membre. Si vous ne recevez pas de soins médicaux, votre os cassé pourrait prendre plus de temps à guérir ou ne pas guérir correctement. Même si votre os n’est pas cassé, des problèmes similaires tels qu’une luxation ou une entorse peuvent entraîner de graves problèmes s’ils ne sont pas traités.

CAUSES DE L’ARRACHEMENT OSSEUX

Les causes d’un arrachement osseux sont nombreuses. Tout ce qui exerce une pression trop forte sur un os peut provoquer une fracture. Les causes les plus courantes sont les suivantes : 

  • Accidents de voiture 
  • Un coup direct sur l’os (fréquent dans les sports de contact comme le football) 
  • Impact à long terme dû à des forces telles que la course à pied ou d’autres formes d’exercice. 

Causes les plus fréquentes

Les types les plus courants d’arrachement osseux sont dus à une sollicitation excessive des os de la cheville, de la hanche ou du coude, en particulier lors de la pratique d’un sport ou d’un exercice physique intense. Les arrachements osseux sont plus fréquents chez les enfants ou si les os sont déjà affaiblis ou soumis à une pression due à l’entraînement, à des tâches répétitives ou à d’autres activités physiques intenses.

DIAGNOSTIC ET TESTS

Si votre médecin pense que vous souffrez d’un arrachement osseux, il procédera à un examen physique et vous posera des questions. Voici quelques-unes de ces questions :

  • Quels sont vos symptômes ? Depuis combien de temps les avez-vous ? 
  • Que faisiez-vous lorsque les symptômes sont apparus ? 
  • Y a-t-il quelque chose qui les améliore ou les aggrave ? 
  • Avez-vous des difficultés à bouger vos articulations ? 

Votre médecin examinera également la partie de votre corps qui pourrait être blessée et exercera une pression sur celle-ci. 

Imagerie médicale

Parfois, l’examen suffira à diagnostiquer un arrachement osseux, mais votre médecin voudra peut-être effectuer des examens d’imagerie, comme des radiographies, pour examiner de plus près la zone blessée et décider du meilleur traitement pour vous. Une radiographie peut également montrer qu’il s’agit d’une fracture et non d’un problème similaire comme une entorse ou une luxation. 

Intervention chirurgicale

Si votre médecin pense que votre fracture par avulsion pourrait nécessiter une intervention chirurgicale, il pourra vous adresser à un chirurgien du pied et de la cheville qui effectuera des examens complémentaires et pourra mettre en place un traitement plus poussé de votre blessure.

TRAITEMENT DE L'ARRACHEMENT OSSEUX

Le traitement d’un arrachement osseux commence par des premiers soins simples que vous pouvez prodiguer vous-même ou avec l’aide de quelqu’un d’autre.

Premiers soins

Les premiers soins comprennent : 

  • Si vous étiez en train de faire de l’exercice ou du sport lorsque la blessure s’est produite, arrêtez-vous. N’utilisez pas la partie du corps qui vous fait mal. 
  • Vérifiez qu’il n’y a pas d’autres blessures à proximité de la fracture et sur d’autres parties de votre corps. 
  • Empêchez l’os de bouger en utilisant une attelle ou une écharpe.

Avant de consulter votre médecin, vous pouvez utiliser la méthode RICE pour soulager la douleur et réduire l’enflure :

Repos

Évitez de mettre du poids sur l’os blessé et de participer à des activités normales jusqu’à ce que vous alliez mieux. Si votre cheville ou votre hanche est blessée, vous ne devez pas marcher. 

Glace

Utilisez une poche de glace (vous pouvez également utiliser un sac de légumes congelés si vous n’avez pas de poche de glace) pendant 15 à 20 minutes, 3 fois par jour. 

Compression

Vous pouvez utiliser un bandage de compression ou une attelle de compression pour exercer une pression sur l’os et réduire le gonflement. 

Élévation

Pour réduire le gonflement, surélevez (mettez en hauteur) la zone affectée au-dessus du niveau de votre cœur. Pour ce faire, vous pouvez vous asseoir ou vous allonger sur un canapé ou sur le sol et placer des oreillers sous le pied, la jambe ou le bras blessé jusqu’à ce qu’il soit plus haut que votre poitrine.

Traitement médical de la fracture par avulsion

Votre médecin peut traiter votre fracture par avulsion de différentes manières en fonction du type de fracture que vous avez et de sa gravité. Certains traitements comprennent :

Repos

Même si vous n’avez pas besoin d’une intervention chirurgicale ou d’une réduction (mise en place d’un os cassé), vous devrez probablement rester à l’écart de la blessure pendant qu’elle guérit. Votre médecin peut utiliser un plâtre ou une attelle pour empêcher l’os de bouger pendant cette période. 

Médicaments

Les médicaments anti-inflammatoires comme l’ibuprofène peuvent aider à réduire la douleur, le gonflement et l’inflammation autour de la fracture. 

Immobilisation

Votre médecin peut mettre un plâtre ou une botte de marche autour de l’os blessé pour l’empêcher de bouger pendant la guérison. Si votre fracture par avulsion se situe au niveau de la cheville ou du métatarse, votre médecin peut utiliser un plâtre ou une chaussure à semelle rigide pour faire la même chose. 

Exercices

Votre médecin peut vous recommander des exercices contrôlés pour rétablir l’amplitude des mouvements et favoriser la guérison de l’os.

Si votre blessure comporte plusieurs fractures qui ne guérissent pas correctement, une intervention chirurgicale peut s’avérer nécessaire. Votre médecin peut vous recommander de consulter un chirurgien spécialiste du pied et de la cheville. 

Rééducation

La rééducation après un arrachement osseux dépend de la localisation, de la gravité de la blessure et des recommandations spécifiques d’un professionnel de la santé.

1. Exercices de mobilisation passive et active

Dans le cadre d’une entorse à la cheville, vous commencerez probablement avec des exercices de mobilisation passive, où un kinésithérapeute ou vous-même effectuez des mouvements doux pour maintenir la flexibilité articulaire. Ensuite, vous passerez à des exercices actifs, où vous commencez à utiliser vos propres muscles pour déplacer l’articulation.

2. Renforcement musculaire

À mesure que la guérison de votre entorse progresse, vous entrerez dans une phase de renforcement musculaire. Des exercices ciblant les muscles autour de l’articulation blessée aideront à restaurer la stabilité et à prévenir de futures blessures.

3. Équilibre et proprioception

Travailler sur l’équilibre et la proprioception (la perception de la position de votre corps dans l’espace) au niveau du pied et de la cheville est important pour rétablir la coordination et la confiance dans le mouvement de l’articulation.

4. Reprise progressive des activités sportives

Une fois que vous avez regagné une gamme complète de mouvement, une force adéquate et une stabilité, vous pourrez commencer à reprendre lentement les activités quotidiennes et sportives. Il est important de suivre les conseils de votre thérapeute pour éviter de surcharger la zone blessée.

Prévention

Un arrachement osseux se produit lorsque vous tirez trop fort sur les os de votre cheville, de votre hanche ou de votre coude. Vous pouvez prendre plusieurs mesures pour minimiser le risque de fracture osseuse, notamment : 

  • Utilisez un équipement de protection lorsque vous faites de l’exercice ou du sport. Les équipements de protection comprennent les chevillières, les coudières, les genouillères, les protège-tibias et d’autres équipements sportifs. 
  • Échauffez-vous et étirez-vous avant de faire de l’exercice. 
  • Portez des chaussures adaptées au type d’exercice ou de sport que vous pratiquez. 
  • Remplacez vos chaussures de sport tous les ans et vos chaussures de course tous les 500 kilomètres. 
  • Essayez de ne pas courir ou marcher sur des surfaces irrégulières. 
  • Faites des pauses et ne faites pas plus d’exercices que vous n’êtes en mesure d’en faire.

CONCLUSION

Une fracture par avulsion est une blessure grave qui peut vous empêcher de pratiquer vos sports préférés. Vous aurez besoin d’un plâtre et de repos, voire d’une intervention chirurgicale. Vous devez consulter vos prestataires de soins de santé pour obtenir de l’aide. Ils vous aideront à élaborer un plan de soins personnalisé qui vous permettra de reprendre vos activités habituelles.

Retour au blog