Lycopène : utilisations et effets secondaires

Lycopène : utilisations et effets secondaires

LYCOPÈNE : UTILISATIONS ET EFFETS SECONDAIRES

Le lycopène est un type de pigment organique appelé caroténoïde. Il est apparenté au bêta-carotène et donne à certains légumes et fruits (par exemple, les tomates) une couleur rouge.

Le lycopène est un puissant antioxydant qui pourrait contribuer à protéger les cellules de la peau contre le stress oxydatif causé par les radicaux libres. On le trouve dans la tomate, la pastèque, l’orange sanguine, le pamplemousse rose, l’abricot, le cynorrhodon et la goyave.

UTILISATIONS DANS DES TRAITEMENTS MÉDICAUX

Le lycopène est utilisé en prévention pour traiter les maladies telles que l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie, le cancer et de nombreuses autres affections. Cependant, il n’existe pas de preuves scientifiques suffisantes pour étayer la plupart de ces allégations.

UTILISATIONS ET BIENFAITS

Possiblement efficace pour :

Cancer de la prostate

La prise de gélules de lycopène par voie orale pourrait réduire légèrement le risque de développer un cancer de la prostate. Elle pourrait également un effet dans la prévention du cancer de la prostate.

Possiblement inefficace pour :

Cancer de la vessie

Les personnes qui consomment plus de lycopène dans leur alimentation ne semblent pas avoir un risque plus faible de cancer de la vessie.

Le diabète

Les personnes qui consomment plus de lycopène ne semblent pas avoir moins de risques de développer un diabète. De même, les diabétiques qui consomment plus de lycopène ne semblent pas avoir moins de risques de mourir d’une maladie cardiaque.

Autres utilisations

L’utilisation du lycopène à d’autres fins suscite de l’intérêt, mais il n’y a pas suffisamment d’informations fiables pour savoir s’il peut être utile.

INTERACTIONS

La prudence est de mise avec ces associations :

Les médicaments qui ralentissent la coagulation sanguine (Anticoagulants / Antiplaquettaires) interagissent avec le lycopène

Le lycopène peut ralentir la coagulation sanguine. La prise de lycopène avec des médicaments qui ralentissent également la coagulation sanguine peut augmenter le risque d’ecchymoses et de saignements.

DOSAGE

Le lycopène est présent dans de nombreux fruits et légumes, mais plus particulièrement dans les produits à base de tomates, notamment les tomates fraîches, la sauce tomate, le ketchup et le jus de tomate. Une portion de 130 grammes de tomates fraîches contient 4 à 10 mg de lycopène. Le ketchup en contient 3,3 mg par cuillère à soupe.

Les compléments alimentaires

Des gélules de lycopène sont également disponibles. Le lycopène a le plus souvent été utilisé par des adultes à des doses de 15 à 45 mg par jour, par voie orale, pendant une période allant jusqu’à 6 mois. Consultez un médecin pour connaître la dose qui convient le mieux à votre état de santé.

LES SOURCES ALIMENTAIRES

Tous les aliments naturels de couleur rose à rouge contiennent généralement du lycopène.

Les tomates en sont la principale source, et plus elles sont mûres, plus elles contiennent de lycopène. Mais vous pouvez également trouver ce nutriment dans toute une série d’autres aliments.

Les principales sources de lycopène :

Voici une liste des aliments contenant le plus de lycopène pour 100 grammes :

  • Tomates séchées au soleil : 45,9 mg
  • Purée de tomates : 21,8 mg
  • Goyave : 5,2 mg
  • Pastèque : 4,5 mg
  • Tomates fraîches : 3,0 mg
  • Tomates en conserve : 2,7 mg
  • Papaye : 1,8 mg
  • Pamplemousse rose : 1,1 mg

Il n’existe actuellement aucun apport journalier recommandé pour le lycopène. Toutefois, d’après les études actuelles, des apports compris entre 8 et 21 mg par jour semblent être les plus bénéfiques.

PRÉCAUTIONS

Bien que le lycopène soit généralement sûr, les suppléments de lycopène ne doivent pas être utilisés sans en parler d’abord à un médecin.

Les gélules de lycopène doivent généralement être évités pendant :

Grossesse

Si vous êtes enceinte (félicitations !), la supplémentation en lycopène peut contribuer à un travail prématuré et à un bébé de faible poids à la naissance. Évitez la supplémentation en lycopène si vous êtes enceinte, à moins que votre prestataire de soins de santé ne vous le recommande.

Allaitement

Le lycopène passe du lait maternel aux bébés. Il n’y a actuellement pas assez de recherches sur les effets de la supplémentation en lycopène sur les bébés allaités. La supplémentation en lycopène doit être évitée à moins d’en discuter avec votre médecin et le pédiatre de votre enfant.

Chirurgie

Le lycopène peut inhiber la coagulation sanguine, augmentant ainsi le risque de saignement pendant et après une intervention chirurgicale. Arrêtez la supplémentation en lycopène au moins deux semaines avant l’intervention chirurgicale et discutez-en avec votre chirurgien.

Retour au blog